C'est au gîte la Retirade du Bouchet St-Nicolas, devant une salle hétéroclite composée de randonneurs du chemin de Stevenson et de locaux, qu'Adrien Pouchalsac a donné sa conférence sur la bête du Gévaudan . je ne suis pas une légende.

 

Rempli de son énergie habituelle, Adrien a su captiver un public allant de 7 à 77 ans tout en restant sur un plan historique aussi précis que possible. Changeant de ton afin de captiver les plus petits, il invitera même dans l'affaire de la bête, Scoubidou, un chien de dessin animé de la race du dogue Allemand, dont 6 furent utilisés par le louvetier Normand pour traquer la bête...

 

Les enfants se sont cramponnés à leur chaise, lorsqu'il aborda les cas des têtes emportées ou scalpées par la bestia, juste ce qu'il faut pour que chacun ait droit à son petit cauchemar !

 

 

Dominique Beguin, Président de l’association « Tourisme en Pays de Cayres Pradelles » et Marie-Thé remercient Emilie pour son accueil ainsi que pour les bonnes pâtisseries maison.

 

 

 

 

 

 

 

 

Alliance avec les loups, une association ancrée sur un territoire où le loup est de retour... Et où les bergers veillent sur leurs brebis !...

 

Alliance avec les Loups dont le siège social est à Langogne, aux confins de 3 régions et 3 départements (Lozère / Haute-Loire/ Ardèche).

 

Adresse de l'association :

Alliance avec les loups

Mairie de Langogne  

                                     BD Notre Dame - 48300 Langogne                                                         

Adresse courriel : allianceaveclesloups@yahoo.fr

Page Facebook : Alliance avec les Loups Association

      http://www.allianceaveclesloups.com


Cette association a pour but :

La cohabitation du loup et autres prédateurs avec l'homme et leur protection, le soutien aux bergers et agriculteurs dont les troupeaux sont victimes de ces prédateurs, animations culturelles, expositions, festivals, création d'un label de qualité environnementale.

 

Président  : Manoël Atman (alias Adrien Pouchalsac) Tél : 06 20 07 50 96 / manokomix@yahoo.fr

Secrétaire : Philippe Michel

Trésorier   : Mathieu De Chabalier

 

Nos premiers objectifs seront les suivants :


1/ Soutenir les bergers dont les troupeaux sont attaqués par le loup. Nous allons soutenir l'agropastoralisme par l’appui de bergers volontaires (le remboursement des frais de déplacement des bergers volontaires résidant sur notre territoire est envisagé). Créer un programme COHAB, pour « cohabitation », destiné à l'ensemble du massif central.


2/ Créer un site Web afin de soutenir notre action et proposer un abonnement annuel à une  newsletter  / (notre journal).

 

3/ Créer un événement culturel d'une journée autour du loup en 2014, et qui aurait lieu tous les ans dans une ville ou un village différent du territoire.

 

4/ Entretenir un contact avec les préfets dudit territoire, en particulier des trois départements suivants : Lozère / Haute-Loire / Ardèche, afin que leurs décisions tiennent compte de nos positions par rapport au loup sur leur département. Respecter les décisions préfectorales, si elles sont elles mêmes respectueuses du plan loup en vigueur et de la convention de Berne (1979) ou de la directive européenne Habitats, faune et flore (1992). Proposer des formations « loup » à la fois sur un plan historique et éthologique à tous les organismes publics et entreprises privées.

 

5/ Collecter l'information concernant le loup sur notre territoire auprès des populations et la redistribuer auprès de ces mêmes populations. Créer une brochure : « Loup en toute sécurité ».

Nous souhaitons aussi intégrer au sein de nos membres actifs : un berger dont les brebis ont été attaquées, un chasseur et un élu politique (quelque soit le parti dont il est issu).

 

Notre existence depuis peu, nous a permis d'obtenir l'ouverture d'une enquête :


Suite aux trois plaintes déposées par les associations Alliance avec les loups, le Klan du loup, et FERUS au tribunal de grande instance de Mende (Lozère), pour braconnage et destruction d'espèce protégée (en l'occurrence le loup sur le causse Méjean), le procureur de la République Samuel Finielz vient de charger la brigade de gendarmerie de Mende d'une enquête préliminaire, pour vérifier les faits.


Le parquet veut en effet savoir si un loup est bien mort, dans quelles circonstances, et s'il y a eu une infraction pénale, détaille le procureur.

 

Veuillez croire à nos sentiments les meilleurs.



Alliance avec les Loups Association 

 allianceaveclesloups@yahoo.fr

 

 

(Loup qui parle avec les oreilles)


Le président: louploz1@yahoo.fr M. Atman

 

Sur les traces de la bête du Gévaudan

En plein siècle des lumières, sous le règne de Louis XV, entre 1764 et 1767, dans la province du Gévaudan, une bête mystérieuse s'attaque à plus d'une centaine de personnes, femmes, enfants, adolescents, vieillards.........Traquée par tous, La bête du Gévaudan surnommée la bestia, déjoue tous les pièges. Venez découvrir son histoire dans la caserne du XVIIIe d'ou sont partis les premiers traqueurs de la bête.

Stevenson et la tanière de la bête se veut à la fois historique et pédagogique. Documentaire commenté par Adrien Pouchalsac, qui tord le cou aux rumeurs sur la bête dans son musé rue des Genêts à Pradelles et pour clôturer cette histoire, il vous propose une randonnée de 300 km  sur ses traces.

De 1764 à 1767, deux animaux  sont identifiés. L'un comme un gros loup et l'autre comme un canidé s'apparentant au loup et furent abattus. Le premier fut tué par François Antoine, porte-arquebuse du roi de France en septembre 1765, sur le domaine de l'abbaye royale des Chazes. À partir de cette date, les journaux et la cour se désintéressent du Gévaudan. Mais d'autres morts sont attribuées à la Bête par la suite . Le second animal fut abattu par Jean Chastel domicilié à La Besseyre saint Mary le 19 juin 1767. Selon les dires, l'animal tué par Chastel semblerait être la Bête du Gévaudan puisqu'à partir de cette date, plus aucune mort ne lui fut attribuée.